Le point sur la situation macro économique en juin 2012

Le mois dernier, je zoomais sur l’Espagne. Nous avons eu toute la séquence intégrale en 4 semaines. Non, je n’ai pas besoin d’aide, tel ministre affirme qu’il n’y aura pas de demande d’aider à l’Europe. Puis un week end arrive et finalement, on apprend que l’Espagne tape 100 milliards dans la caisse commune des 500 millions d’européens.
Tout se déroule exactement comme l’ont annoncé Loïc Abadie dès 2007 et beaucoup d’autres.
La mécanique de la destruction de l’Europe est en marche. Elle tourne au ralenti. Mais sa marche est inéluctable, comme vient de le reprouver l’Espagne. Certains lecteurs m’ont adressé pas mal d’emails en me demandant pourquoi je ne faisais pas comme les autres, pourquoi je ne trouvais pas d’actions à acheter.
Je tourne au ralenti depuis six mois. Mais j’ai une certitude. C’est de la pure inconscience que d’être acheteur d’actions ou d’indices boursiers sur le moyen terme. Car en cas d’erreur, il n’y aura pas de porte de sortie à la hausse.ça ne devient que du jeu http://www.tropeziapalace.info Inévitablement, nous venons de le voir, les factures bancaires et immobilières s’alourdissent. Les déficits budgétaires continuent à s’accumuler. Le prochain client est l’Italie. Les marchés vont tester. La BCE va intervenir, car ce client là est trop dangereux à court terme.
Et nous allons gagner quelques mois de plus. Jusqu’à ce que la pression de la réalité devienne trop forte et que le système sacrifie comme avec l’Espagne, des centaines de milliards en pure perte.
Ce que nous savons avec certitude, puisque la Grèce est précurseur, c’est que les pays auront toujours besoin de plus. Il faudra remettre au pot en Espagne. Quand l’Italie sera touchée par le cyclone, il n’y aura plus d’argent pour le reste de l’Europe. Plus de croissance non plus pour financer ces conneries socialistes.
Il faudra alors trouver une autre solution pour colmater une énième fois.
Le tout sur fond de reflux démographique et de dégradations structurelles des agrégats économiques.
Je maintiens donc, au-delà du fait que je ne suis pas bon à court terme sur les petites vagues, que le CAC 40 et les actions sont condamnés à long terme. L’euro va y rester probablement aussi.
Le Nikkei a touché 8600 hier au plus bas, 25 ans après ses plus hauts historiques. Ne craquez pas !
Pas de position haussière long terme. Trader en attendant sur les options binaires à très court terme à horizon de moins de 24h s'il le faut. http://www.topoption-fr.com/ ou consultez le docteur des options binaires si vous n'y connaissez pas trop sur ce sujet : http://www.docteuroptionsbinaires.com/anyoption/